Au dessus de vos têtes...

Au dessus de vos têtes...

Le nuage de Smith, une prochaine collision.. pas si proche que ça !

Smith's_Cloud_-_2008_-_Bill_Saxton_NRAO_AUI_NSF.jpg

Photographie en fausses couleurs du nuage de Smith, prise en 2008 par le Green Bank Telescope.

 

 

Le nuage de Smith : un gigantesque nuage de gaz en approche rapide. En effet, c'est à la vitesse de près de 240 km/s que ce nuage, découvert en 1963 par une étudiante en astronomie, s'approche de notre voie lactée. 


  • Qu'est ce que le nuage de Smith ? 

    Ce nuage est un monstre de plus 11 000 années lumières de long et de 2 200 années lumières de large ! ( 1 année lumière étant environ égale à 9 millions 400 mille milliards de mètres ! = 9,4 . 10^15 m ). Il est situé à environ 8 000 a.l. (années lumières) de notre galaxie et, à la vitesse de 864 000 km/h, il devrait l'atteindre d'ici .. 30 millions d'années ! Autant dire que l'humanité a très peu de chance de pouvoir assister au feu d'artifice ! 
    Il est composé d'hydrogène et d'hélium et a une masse environ égale à 1 million de fois celle du soleil. Ce nuage n'émet que dans les ondes radio, raison pour laquelle il est invisible à l'oeil nu et oui parce que, s'il était visible, il aurait, dans notre ciel, la taille de 30 pleines lunes !

  • D'où provient-il ? 

    Suite à un rebondissement dans l'étude de ce nuage, survenu en 2008, les chercheurs ont émis deux hypothèses. En effet, une information cruciale le concernant a été livrée au cours d'un meeting scientifique : le nuage de Smith aurait déjà traversé notre Voie Lactée ! Il serait alors un nuage de gaz provenant du plus profond de l'Univers et, qui pourrait frôler périodiquement la Voie Lactée. Cependant, certains scientifiques pensaient qu'il s'agissait, en fait, d'une partie de notre galaxie, un lambeau de gaz, qui se serait désolidarisé de celle ci. Cette hypothèse ayant été rapidement réfutée car, s'il provenait de notre galaxie ou de n'importe qu'elle autre, il aurait dû contenir des atomes caractéristiques tels que le carbone ou l'azote alors qu'il est entièrement composé d'hélium et d'hydrogène. Ce qui a conduit à une seconde interrogation, comment un nuage de gaz qui est déjà entré en collision avec notre galaxie, peut-il ne contenir aucune trace d'éléments lourds comme le carbone ? Un choc avec celle ci l'aurait forcément modifié et altéré. Ce qui nous amène à la partie la plus intéressante concernant ce géant.

  • Comment a-t-il pu résister à un tel impact ? 

    D'après les chercheurs Matthieu Nicols et à son équipe de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et de l’Observatoire de Sauverny en Suisse, la seule solution pour qu'il ait pu survivre à de tels chocs cosmiques est qu'il possède une coiffe, un bouclier, de matière noire ! ( une masse théorique, invisible et qui n'est "observable" que par le biais des effets gravitationnels qu'elle engendre). C'est une information précieuse pour les scientifiques car elle peut expliquer comment le nuage a pu garder son intégrité même après une traversée de notre galaxie. Ce sont des études sur le nuage, au télescope Green Bank et à des modélisations informatiques qui ont permis aux chercheurs de parvenir à cette conclusion.
     
  • L'impact !

    Il devrait avoir lieu donc, dans 30 millions d'années sur un des bras de la Voie Lactée, sans avoir d'influence sur notre système solaire, situé dans un autre bras. L'apport de gaz qu'il constituera alors, augmentera considérablement l'activité solaire et devrait alors donner naissance à de milliers d'étoiles ! Un spectacle qui promet d'être grandiose ! 



Guillaume et Yann





27/02/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser